Print Friendly, PDF & Email

L’archipel des Philippines, ancien protectorat américain et base de leur flotte du Pacifique, est habité par un peuple souriant, travailleur et le pays est sur le point d’émerger économiquement. Il est devenu un atelier pour nombre de firmes japonaises et coréennes, qui produisent dans les zones franches réparties sur l’archipel. Et le danger aujourd’hui pour ce pays émergent, c’est l’islamisme!

L’armée philippine en action à Marawi (Mindanao): des centaines de victimes. C’est là que l’Etat Islamique veut établir son califat musulman

La région est sismiquement dangereuse et on a vu les dégâts que le dernier tsunami a pu causer, le pays est aussi une jeune démocratie gérant difficilement la problématique de la drogue qui fait des ravages chez les jeunes, mais le vrai danger – terrible – qui menace ce pays, c’est l’islamisme et la « radicalisation » de la population musulmane, surtout située dans le Sud.

Des membres du Moro Islamic Liberation Front (MILF), en prière pour célébrer le début de l’Eid al-Fitr à la fin du Ramadan. Les musulmans représentent 5% de la population philippine, mais veulent une « république islamiste » où la vie quotidienne sera gérée selon les principes de l’islam.

Selon une estimation de 2012 (National Commission on Muslim Filipinos – NCMF), il y aurait 10,7 millions de musulmans ou 11% de la population. La plupart des musulmans vivent à Mindanao, Palawan, et l’archipel des Sulu (Bangsamoro). Les musulmans philippins sont des Sunnites. L’immense majorité de la population est chrétienne, catholique ou protestante et vit en paix. C’est la population musulmane qui pose problème.

Aux Philippines, ces derniers mois, il y a eu des centaines de morts parmi la population civile, dans l’armée et la police , à cause des tentatives de groupes musulmans de créer un « califat » musulman dans le pays. Cette semaine, près de 70 policiers sont portés disparus après de nouveaux combats les ayant opposés à des extrémistes de Daech.

Une voiture de police aux couleurs de l’Etat Islamique à Marawi

C’est la ville de Marawi dans l’île de Mindanao qui est l’épicentre de l’islamisme dans le pays. Des opérations de recherche sont en cours. Les extrémistes auraient pu prendre plusieurs policiers en otage. Auparavant, des médias ont annoncé que 13 soldats philippins avaient été tués vendredi 9 juin dans des combats les opposant à des militants proches de l’Etat Islamique.

La situation dans la ville de Marawi, sur l’île de Mindanao, a attiré l’attention du monde entier depuis la soudaine apparition dans ses rues de drapeaux noirs de Daech. La loi martiale a été décrétée sur toute l’île le 22 mai et le lendemain, le Président philippin Rodrigo Duterte a dû interrompre sa visite en Russie pour revenir d’urgence dans son pays.

L’islam veut dominer la société et s’imposer à tous comme un système politique autant que religieux, aux Philippines comme ailleurs.

L’Islam s’avère incapable de faire son aggiornamento et de sortir de la gangue arriérée et brutale de ses textes sacrés. Les islamistes ne font qu’appliquer le Coran. C’est extrêmement préoccupant pour le monde entier, et ce qui se passe aux Philippines, au Nigeria, dans les pays du Sahel, dans l’Est de l’Afrique et évidemment au Moyen-Orient est indicatif des dangers que fait peser l’islam; ce que l’Europe refuse de voir.

C.T.

Source: https://fr.sputniknews.com/international/201706121031800993-philippines-policiers-disparus-daech/

Commentaires