Print Friendly, PDF & Email

Deux bonnes nouvelles pour notre planète. Vous ne les lirez pas ailleurs, car elles n’entrent pas dans les dogmes et mensonges écolos.

D’abord, le trou dans la couche d’ozone rétrécit d’année en année. Rien ne permet de rapprocher ce phénomène de mesures prises pour les appareils ménagers (frigos, entre autres). A l’époque, on avait aussi accusé… les pets de vaches de trouer l’ozone dans le ciel. Les bovidés sont plus nombreux aujourd’hui et souffrent toujours de flatulences – seuls les voisins s’en plaignent actuellement, et la couche d’ozone se pince le nez.

On ne peut s’empêcher de rapprocher l’hystérie « la disparition de la couche d’ozone va nous tuer » d’une autre psychose, vieille d’une trentaine d’années : les pluies acides. Dans les années 1980, les écolos tentaient de nous persuader que les pluies acides allaient tuer tous les arbres, toutes les forêts et, de surcroît, toute forme de vie sur terre. On nous prédisait une Terre sans arbre « dans 30 ans ».

Trente années sont passées et les arbres sont bien vivants. Les pollutions industrielles, grandes responsables (selon les écolos) des pluies acides, n’ont cessé d’augmenter, de Chine et de l’Inde jusqu’en Afrique. Et plus personne ne parle des pluies acides !

Ne le répétez pas : nous ne sommes pas loin de penser que ces prévisions relevaient du charlatanisme…

Deuxième bonne nouvelle : la calotte glaciaire du Groenland et la banquise arctique (près du Pôle Nord) ont grandi pour la deuxième année consécutive. En plein « réchauffement climatique », cela relève de la provocation ! Les « experts » et autres « spécialistes » soupçonnent un coup monté. Par qui ? Par Donald Trump, peut-être, qui encourage les entreprises américaines à produire, au grand bénéfice des Américains, dont le niveau de vie ne cesse de monter.

Mais il semble qu’il faille accuser en premier l’inventeur de la poudre de perlimpinpin, très actif dans les milieux « qui savent ». Car tout le tintouin autourdu réchauffement climatique, de la couche d’ozone et des pluies acides semble furieusement accompagné d’un jet abondant de poudre aux yeux…

Commentaires