Print Friendly, PDF & Email

Images d’une autre « fête » (dixit Catherine Moureaux – PS), en Espagne cette fois.

Des « réfugiés » parfaitement pacifiques, comme l’indiquent les images ci-dessus, ont affronté la police espagnole avec le même entrain que les émeutiers de Molenbeek (voir article sur cette page).

Cause de cette explosion festive ? Les réfugiés exigeaient de l’argent et de la nourriture non-européenne. Pas de paella ou de chorizo, jugés insultants à l’égard du prophète pédophile. Et tout ça, en plein ramadan… Il faut les comprendre ; les ONG du genre Amnesty International et Ligue des droits de l’homme leur avaient assuré une vie de nababs en Europe.

Et l’Espagne n’est pas le seul pays où l’invasion déclenche des scènes de violence. Ici, dans la province de Belluno, en Italie.

Le multiculturel est très enrichissant pour nos économies européennes – surtout pour les fabricants de tables et de chaises qui, malheureusement, sont chinois.

G.M.

Commentaires