Print Friendly, PDF & Email

L’Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l’Europe (ALDE) donne volontiers des leçons de « transparence », par la voix d’un Guy Verhofstadt ou d’un Louis Michel, par exemple. Ces deniers se montrent nettement plus opaques quand il s’agit de leurs petites magouilles. 


La presse subsidiée belge et les médias, tels la RTBF et RTL, ont passé sous silence ou traité comme un fait vulgaire l’information révélant combien cela grenouille au Parlement européen.

Il y a de quoi s’indigner. Les « cadeaux » faits à l’ALDE (dont le MR et l’OpenVLD sont les membres belges) expliquent pourquoi les parlementaires de ces partis votent selon l’intérêt des multinationales et non des citoyens européens. Cela va à l’encontre du credo du Parti Populaire, qui défend un populisme bien compris, à tel point que PP pourrait se traduire par Priorité au Peuple.

En façade, inquiets pour la planète ; en réalité, soutien aux pollueurs

Faut-il rappeler les rodomontades « pro-climat » du MR ? On l’a même vu organiser des rencontres avec les jeunes pour recueillir leurs avis sur la ligne climatique à suivre dans des « ateliers jeunes et experts » (notre photo reprend le visuel de l’invitation), d’une démagogie révoltante. Et inutile, puisque l’ALDE (dont fait partie le MR) accepte l’argent d’un des plus grands pollueurs de la planète : Bayer-Monsanto !

On comprend pourquoi les partis « démocrates et libéraux » votent systématiquement contre l’interdiction des glyphosates. Leur l’influence néfaste sur la santé n’est plus à démontrer. Et il est admis que l’hécatombe dans la population des abeilles est à imputer à l’utilisation abusive de produits tels que le RoundUp.


La « conscience écologiste » du MR est renvoyée au fond du tiroir dès que les multinationales déversent leurs oboles aux partis politiques.

La presse subsidiée ne vous informe plus

Ce scandale de corruption n’a pas fait de remous dans Le Soir et le reste de la presse subsidiée. Il suffisait cependant de consulter les livres de compte de l’Union Européenne. On y trouve, dans les rapports financiers de 2017, les montants chiffrés et les noms des généreux donateurs à l’ALDE :

Avec ses 12.000 euros, Bayer est l’un de ceux qui ont déboursé le plus en faveur de l’ALDE. Ceci explique cela : on ne va pas contrarier la multinationale qui dépose un cadeau au pied de l’arbre de Noël…

Très gênés par la révélation de leurs turpitudes, les parlementaires ALDE ont immédiatement réagi, prenant des mines de vertu outragée : « Ces dons ont permis d’organiser des actions« . Lesquelles ? Mystère et boule de gomme. Il ne s’agit pas d’actions en faveur de la préservation des abeilles, tout de même ?

Collusion Macron-Michel

Le 4 mars de cette année, le président français, Emmanuel Macron, a publié une tribune à l’adresse 28 des membres de l’Union Européenne. Ses propositions ont été descendues en flamme par la presse internationale, qui y a vu une manoeuvre électoraliste, hors sol, ne tenant aucun compte des réalités (récession en Europe, chômage, appauvrissement des populations, surendettement des états, etc).

Les critiques sont toutefois arrivées après le ralliement tonitruant de Charles Michel au projet de Macron – il fut le seul chef de gouvernement à déclarer son adhésion sans réserve.

En France, le pouvoir actuel est, lui aussi, très pro-glyphosates et sabote toute initiative visant à leur interdiction ou à leur usage avec modération.

Et, tenez-vous bien : Macron envisage de faire entrer son parti (LREM) dans l’ALDE !

La politique en Europe s’identifie toujours plus à un rassemblement de larrons en foire. Tout cela se passe au détriment du citoyen européen, massivement méprisé par ceux qui devraient pourtant veiller à ses intérêts. C’est bien pourquoi le PP rejette l’Europe, telle qu’elle est gouvernée actuellement. L’Europe était une grande idée. Elle doit le redevenir. Au profit de tous et pas seulement d’une petite caste de profiteurs… 

D.K.

 

Commentaires