Print Friendly, PDF & Email

La manifestation de ce dernier dimanche, en faveur des illégaux du Parc Maximilien (ou contre les visites domiciliaires ?), aurait rassemblé 10.000 personnes. La vérité, c’est qu’il n’y en aurait eu pas plus de 4.500. Mais les chiffres triomphalistes sont les seuls à avoir été retenus par la bien-pensance.

C’est un ancien chef de la police bruxelles, Roland Vanreusel, qui avoue aujourd’hui (il est à la retraite) avoir gonflé des chiffres, à la demande discrète de ses amis du PS.

Ainsi, il a donné de faux chiffres pour la Marche blanche de 1996 … qui n’avait pas besoin de ce pieux mensonge, tant l’indignation populaire était grande, après les fiascos de l’enquête sur Dutroux et autres. Vanreusel mentit aussi sur le nombre de spectateurs à la première Zinneke Parade (en 2000) – cette fausse « nouvelle tradition multiculturelle » qui se déroule tous les deux ans dans une indifférence presque totale.

Autrefois, la presse faisait la distinction entre « les chiffres selon la police » et « les chiffres selon les organisateurs ». Ces derniers étaient systématiquement gonflés, tandis que les chiffres de la police annonçaient des milliers d’unités en moins.

CERTAINES POLICES SONT INEFFICACES PARCE QUE TROP INFEODEES AUX PARTIS POLITIQUES TRADITIONNELS

Stupeur ! On apprend que les chiffres de la police sont autant manipulés que ceux des organisateurs de manifestations. Et il ne s’est jamais trouvé un seul journaliste pour faire le compte et rétablir la vérité !

On est bien informé par tous ces gens qui vous parlent de « déontologie journalistique » et de « secret des sources »…

Le Parti Populaire est bien placé pour savoir ce qu’est l’honnêteté intellectuelle de certains titres de presse. Le boycott des initiatives positives du PP n’empêche pas les attaques fréquentes, basées trop souvent sur les fausses révélations d’un escroc condamné, exclu en son temps et à juste titre du PP.

Et pourtant, c’est ce genre de « source » qui fait saliver les journalistes d’aujourd’hui. Ces gens qui n’ont plus le souci d’informer, mais de nous dire comment nous devons penser.

FAUT-IL ENCORE SUBSIDIER LA PRESSE ET LA RTBF , LE PARTI POPULAIRE CROIT QUE NON, ET DIT POURQUOI

A quand un vrai débat sur la presse ? Un débat sur les 600 millions d’argent public injectés dans des journaux qui perdent des lecteurs à la pelle, tentant de les convaincre en leur offrant des abonnements assortis de batteries de cuisine, de bouteilles de vin et d’aspirateurs miracles.

Un débat sur la nécessité d’encore financer une RTBF, qui ne respecte plus son cahier des charges en matière culturelle et de pluralité des options politiques présentes en Wallonie et à Bruxelles.

Ces points seront abordés au cours du Congrès du Parti Populaire, ce samedi 3 mars 2018. Les résolutions seront reprises dans le programme qui sera largement diffusé dans les mois à venir. 

F.M.

Commentaires