Print Friendly, PDF & Email

… Et avec la complicité des eurocrates et des milliards de George Soros ! Il est établi que ce milliardaire américain finance, via des sociétés écrans (notamment en relation avec son groupe Open Society), le transfert de populations africaines vers l’Europe. 

Au même moment, les eurocrates, Jean-Claude Juncker en tête, décident de traîner devant la Cour de Justice (?) européenne la Hongrie, la Pologne et la République tchèque pour un crime épouvantable : ces pays ont refusé leur quota de réfugiés, imposés par les eurocrates.

L’attitude « généreuse » de la chancelière allemande, Angela Merkel, en 2015, lui a coûté le succès aux récentes élections fédérales. En cause, le mécontentement des Allemands face à l’invasion migratoire et ses désastreuses conséquences : montée de la criminalité, agressions sexuelles, exigences religieuses, attaques contre les lieux de culte non-musulmans, etc.

Autant de mésaventures consécutives à l’arrivée de « migrants » et de « réfugiés », dont 4 sur 5 sont inaptes aux métiers recherchés par l’industrie. Hongrie, Pologne et Tchéquie peuvent se passer de cela…

Les 6 millions, qui s’apprêtent à traverser la Méditerranée, sont des gens sous-qualifiés, qui ne pourront pas s’insérer dans le marché du travail. Les faire venir en Europe, c’est assurer leur malheur : ils gonfleront les files de chômage et d’inscrits aux CPAS. Ce qui les attend en Europe, c’est la vie sous le seuil de pauvreté. Et le lâchage des Grandes Consciences qui auront favorisé leur arrivée en Europe, avant de se désintéresser de leur sort.

L’Europe n’a pas besoin de main d’oeuvre sous-qualifiée ! 

Le comble, c’est que les métiers n’exigeant pas de hautes qualifications ont été délocalisés d’Europe vers… le Maghreb et le Moyen Orient. Pourquoi les migrants d’Afrique sub-saharienne ne sont-ils pas embauchés au Maroc, en Tunisie, en Algérie, dans les émirats ? Parce que ces pays sont réellement, profondément, historiquement racistes. On le constate tous les jours en Algérie, où la population, notamment dans les grandes villes, agressent les Noirs et les rendent responsables de tous les maux.

Personne, de Casablanca à Alger, et de Tunis à Dubaï, ne s’est indigné des ventes d’esclaves en Libye, devant les caméras de CNN. Pourquoi ? Parce que l’esclavage des Noirs est inscrit dans la tradition arabe : le trafic d’êtres humains, razziés au cœur de l’Afrique, se pratique depuis 15 siècles !

Faire venir 6 millions d’Africains en Europe relève, au mieux, de la démence, au pire, de la trahison des peuples européens.

Il faut oser le dire haut et fort : nous n’avons pas besoin de 6 millions de nouveaux immigrés. Et certainement pas en Belgique. La preuve : à Bruxelles, le taux de chômage des jeunes dépasse les 25 % – il n’y a plus d’emplois pour ces jeunes mal éduqués, mal préparés aux réalités du monde du travail, en totale rupture avec les besoins réels des entreprises bruxelloises. Ces dernières cherchent désespérément des employés qualifiés.

L’insistance de Jean-Claude Juncker & Co à nous faire admettre l’arrivée de 6 millions de malheureux ne relève que d’une volonté : le remplacement des populations sur le territoire de l’Europe. Les eurocrates travaillent à la ruine de l’Europe et au malheur des peuples européens. 

A.D.

Commentaires