Print Friendly

Le Parti Socialiste confirme son statut de parti des profiteurs à la Commission spéciale du Parlement wallon, où les députés des partis traditionnels PS – MR – CDH (et dans une moindre mesure Ecolo) se sont arrangés pour pratiquer l’auto-justice immanente: on protège les mandataires mis sous les projecteurs de l’affaire Publifin en gardant cela « entre soi ».

Un bel exemple aura été l’intervention de la députée Christiane Vienne (PS) en Commission. Elle tire à boulets rouges sur les questions d’Olivier Maroy, le journaliste RTBF passé au MR (les « people » qui mettent leur tête à l’antenne, cela fait des voix…). Madame Vienne conseille à l’une des témoins de ne pas répondre à la question du député Maroy.

Olivier Maroy a quitté le journalisme pour faire un peu de beurre en politique. Ca paie mieux que la RTBF. En l’occurrence, ses questions en Commission étaient les bonnes.

Alors que ses collègues posaient des questions à Catherine Megali, présidente du comité de secteur télécom, notamment sur la pauvreté des PV de réunion de ce comité, Vienne prend la parole… et invite la témoin à ne pas répondre à ce genre de question; ces questions seraient « indignes d’une commission d’enquête »!

Madame Vienne est un pur produit du système politique, installé pour « exploiter » les revenus accordés aux mandataires, avec une ristourne aux partis, qui – au PS – représente 16% du budget annuel du parti. Ce n’est pas négligeable. Les citoyens financent ainsi doublement les partis traditionnels: il y a le financement des partis et il y a ce financement complémentaire des partis, qui pousse la particratie à créer des conseils d’administration pléthoriques dans tous les OIP (Organismes d’Intérêt Public), et c’est le citoyen qui paie!

Christiane Vienne, pur produit du socialisme, exploitant l’état et la crédulité du bon peuple…

Madame Vienne a 17 mandats en 2015 dont 5 rémunérés (Cumuleo).
Elle est notamment vice-présidente de l’Intercommunale d’Etudes et de Gestion (projets d’entreprises, production et distribution d’eau sur Mouscron, Comines, Estampuis)  Le site de l’IEG présente le plan stratégique de l’intercommunale pour … 2011-2013 . 

On ne sait pas combien Madame Vienne touche chaque mois comme vice-présidente de cette intercommunale… On suppose qu’elle refuserait de répondre?

En tout cas, elle ristourne une partie significative pour financer le Parti Socialiste, ça c’est sûr… Il est temps que la Justice enquête. C’est l’objet de la plainte déposée à Charleroi par le Parti Populaire.

C.T.

Commentaires