Print Friendly, PDF & Email

Les médias traditionnels ont l’indignation très sélective. Autant ont-ils tartiné sur l’attentat contre une mosquée salafiste à Christchurch (Nouvelle-Zélande), autant ils se veulent « sobres » et « dignes » face aux victimes dans les églises et les hôtels du Sri Lanka.

Cette maman et son fils ont été assassinés par des musulmans, responsables des attentats. Ces derniers ont été revendiqués par Daesh.

Leur photo et celle des enfants, fauchés à l’aube de leur vie, n’apparaît pas à la RTBF, ni à RTL, ni dans Le Soir. Voilà ce qui arrive quand les morts sont des Chrétiens… Tout ce que la RTBF trouve à dire : « La revendication de l’attentat par l’Etat Islamique est-elle crédible?« . Et, bien entendu, cette grave question :

Aucune invitation à défiler en mémoire des victimes, une bougie, des fleurs, dessins et nounours à la main… Aucun appel à protéger les églises ; en revanche, la police a reçu ordre (PS, Ecolo, MR) de protéger les mosquées…

La rédaction du Peuple et le Parti Populaire expriment leur soutien aux familles et proches des victimes (il y eut aussi des musulmans) des odieux attentats, résultats d’un embrigadement, de la haine et du fanatisme.  

 

Commentaires