Print Friendly, PDF & Email

A peine le conseil communal de Molenbeek avait-il voté une motion contre les visites domiciliaires que, ce dimanche, la police effectuait des perquisitions dans cette même commune, à Malines et à Grammont. Résultats : 4 arrestations à Molenbeek, 2 à Malines, 1 à Grammont (Geraardsbergen). Tout porte à croire quelles maisons perquisitionnées recelaient des terroristes en herbe.

Les Grandes Consciences diront : « Pas de rapport entre ces perquisitions et les visites domiciliaires ; les premières visent des terroristes, les secondes concernent des innocents, de malheureux réfugiés« . Un peu simpliste comme raisonnement.

De plus en plus de personnes se posent des questions à propos des « réfugiés », en séjour illégal chez nous et en Europe. Les médias nous prétendent que les passeurs entre l’Afrique

et l’Europe exigent de 3 à 5.000 euros par personne pour les « services ». Aucun de ces journalistes ne se demande d’où viennent ces 5.000 euros, quand on sait qu’au Soudan, en Ethiopie et au Niger le revenu moyen est de 1.000 euros PAR AN.

Il semblerait que nombre de faux réfugiés sont « sponsorisés » par Daesh. Ils sont chargés de créer en Europe des cellules dormantes, entraînées à l’action directe, le moment venu. Cela vaut au moins la peine de vérifier qui est qui…

Les visites domiciliaires peuvent éventuellement déboucher sur une enquête criminelle ou la seconder.

En incitant les communes à voter contre les visites domiciliaires, le politiquement correct joue avec la sécurité de la population. Imaginons le cas d’un faux réfugié, hébergé dans une famille belge et passant à l’acte terroriste : y aura-t-il des poursuites contre les hébergeurs ?

La responsabilité du conseil communal de Molenbeek-Saint-Jean, commune particulièrement concernée par la problématique du terrorisme, est donc énorme et va à l’encontre du bon sens. Et nous pourrions en dire tout autant pour la centaine de communes et villes wallonnes qui se sont prononcées contre les visites domiciliaires.

Contrairement aux discours des ignares de la presse et du monde bien-pensant, se

prononcer en faveur des visites domiciliaires n’a rien à voir avec ce qui s’est passé sous l’occupation : entre 1940 et 1945, les personnes courageuses, qui cachaient des résistants ou des aviateurs anglais, risquaient la peine de mort et en tout cas, les tortures, la déportation et l’incarcération dans les camps de concentration. Nous sommes très loin du compte : les « réfugiés » ne viennent pas chez nous pour délivrer le pays !

Les visites domiciliaires n’ont rien à voir avec ce qui s’est passé sous l’occupation !

Voici la liste des inconscients qui, à Molenbeek, ont voté la motion contre les visites domiciliaires. Nous reprenons leurs adresses, telles que citées sur le site de la commune. Cela aidera ceux qui aimeraient adresser un remerciement à ces messieurs-dames de la Bonne Conscience.

Ahmed El-Khannouss (CDH) – Rue Louis Corhay, 35
Sarah Turine (Ecolo) – Avenue Brigade Piron, 135
Abdeharim Haopuari (CDH) – Boulevard Mettewie, 71-74
Karim Majoros (Ecolo) – Rue du Choien Vert, 8 boîte A
Annalisa Gadaleta (Ecolo) – Rue Darimon,33
Christian Magerus (PS) – Rue Alfred Dubois, 10/5
Jamal Ikazban (PS) -) Boulevard Belgica, 8
Abdellah Achaoui (PS) – Avenue des Ménestrels, 112
Houria Ouberri (PS) – Rue Duydelle, 14
Mahammmadi Chahid (PS) – Rue des Campanules, 8/1
Paulette Piquard (PS) – Rue des Dauphins, 11
Jamel Azaoui (PS) – Rue de Courtrai, 68
Amet Gjanaj (PS) – Rue du Sonnet, 8
Jef Van Damme (SPA) – Rue d’Enghien, 10
Kadija El Hajjaji (PS) – Rue Verept-Dekeyser, 40
Olivia P’tito (PS) – Rue de l’Intendant, 113
Lhoucine Aït Jeddig (Parti Islam) – Rue de Courtrai, 54
Dirk De Block (PTB) – Rue Houzeau de Lahaye, 20 A
Dirk Berckman (GIC) – Quai de l’Industrie, 29/4
Michel Vossaert (DéFI) – Rue de la Sonatine, 91
Nader Rekik (PS) – Avenue de la Liberté, 93
FaridaTahar (PS) – Avenue Brigade Piron, 31/8
Hassan Rahali (SPA) – Place communale, 31/1
Tania Dekens (SPA) – Rue de l’Indépendance, 102/3
Roland Vandenhove (CDH) – Rue Osseghem, 192
Youssef Lakhiouli (GIC) – Rue Isidore Teirlinck, 36
Khadija Tamditi (Ecolo) – Rue Fernand Brunfaut, 33
Hassan Ouasari (CDH) – Place communale, 14

Il faudra se souvenir de ces gens si des terroristes courent en liberté et sèment la violence avant les prochaines élections…

Rappelons que, partout où il est présent, le Parti Populaire s’est opposé à ces motions anti-visites domiciliaires. C’est notamment le cas à Verviers, où Bruno Berrendorf a courageusement tenu tête à un conseil communal aveuglé par le politiquement correct.

A.D.

Commentaires