Print Friendly, PDF & Email

La Premier ministre anglaise, Theresa May, arrêtée en plein vol dans sa campagne électorale pour une ré-élection qui paraissait acquise dans 4 jours, a été remarquablement claire dans son discours devant le 10 Downing street ce dimanche 4 juin matin. Il y a 7 morts et une cinquantaine de blessés à Londres, après l’attaque par 3 terroristes se revendiquant d’Allah hier samedi soir.

L’horreur hier soir à Londres…

Dans les heures qui suivent, on nous dira certainement que les 3 terroristes étaient « bien connus des services de police ». Comme toujours !

Theresa May, très digne, a confirmé la suspension de la campagne électorale, confirmée par son concurrent travailliste Corbyn. Elle a remercié les forces de l’ordre pour leur efficacité et leur dévouement. Elle a annoncé un premier plan de durcissement de la riposte, sans grand intérêt, tant il est évident :

  • La fin de la tolérance pour les messages de haine sur internet (enfin ! Ndlr)
  • La poursuite de l’action militaire contre l’Etat Islamique en Syrie et Irak (évidemment)
  • Des peines de prison beaucoup plus lourdes pour les terroristes et ceux qui les aident (il est presque temps)
  • Le combat sans pitié contre l’extrémisme islamiste (c’est déjà le cas)

Elle a surtout osé commencer à parler plus correctement du terrorisme islamique en Europe. « Il est temps que les choses changent. Nous avons été beaucoup trop tolérants avec l’extrémisme dans notre pays. Nous sommes confrontés à une nouvelle tendance dans la menace à laquelle nous devons faire face ».

Et surtout, Theresa May a osé aborder l’islam. C’est tellement politiquement incorrect, d’oser dire qu’il y a comme un léger problème, qu’on est bien obligé de voir là une percée, enfin, du bon sens !

Pour la Premier ministre, l’ennemi, c’est l’idéologie islamiste. Et elle l’appelle « une perversion de l’islam »…. Pour beaucoup d’observateurs attentifs de l’islam, c’est en fait l’inverse. La version « islam, religion de paix et d’amour » est une perversion du message de Mahomet. Le prophète Mahomet a voulu que son message violent et intolérant constitue l’organisation même de la société, et pas une religion à vivre en privé comme le sont les autres religions du livre.

Theresa May veut briser le communautarisme : les ghettos musulmans qui se sont créés dans toutes les villes du Royaume-Uni, avec la tolérance de l’état britannique, et la tolérance par exemple des tribunaux islamiques discrets qui appliquent la charia en droit privé, la tolérance du voile intégral et des gants noirs dans les villes anglaises. La seule solution, laisse-t-elle entendre, c’est le vrai « melting pot » à l’américaine. Vous vous intégrez ou vous partez !

Bonne chance ! Sous prétexte de multiculturalisme, la Grande-Bretagne, comme la France, l’Italie, la Belgique et TOUS les états ouest-européens ont laissé se créer des ghettos uniculturels musulmans échappant aux forces de l’ordre. Ce sont souvent des zones de non-droit, ou disons-le, de droit islamique. Revenir en arrière est mission impossible. Comme à Molenbeek …

Nos sociétés sont en train de s’auto-détruire, la démocratie permettant au phénomène de s’accélérer, avec tous les partis traditionnels qui se précipitent pour séduire les électeurs musulmans et les attirer à eux. La vraie question est: est-il encore temps de réagir ou la natalité explosive des musulmans va-t-elle assurer un basculement complet des sociétés européennes? C’est la vraie question qui fait peur à tout le monde et qu’on n’ose pas poser…

C.T.

Commentaires