Print Friendly, PDF & Email

Le nouveau ministre de l’Intérieur italien, Matteo Salvini, n’a pas perdu de temps. Il avait promis l’arrêt de l’invasion incontrôlée  de l’Italie, il vient d’interdire l’accostage du navire Aquarius, qui transportait 629 « migrants », venus de Libye. Le bateau appartient à une ONG, S.O.S. Méditerranée, qui avait pris soin de prendre à son bord quelques journalistes gagnés à la cause de l’invasion en Europe. Ils ne s’attendaient pas à la réaction du ministre Salvini.

1. PLUS DE 600.000 « MIGRANTS », LA COUPE DEBORDE

« Sauver des vies est un devoir, transformer l’Italie en un énorme camp de réfugiés, non. L’Italie en a fini de courber l’échine et d’obéir, cette fois IL Y A QUELQU’UN QUI DIT NON » : tel est le contenu du message twitté par Matteo Salvini.

Parmi les 629 « migrants » amenés par l’Aquarius, il y aurait 7 femmes enceintes, 11 enfants en bas âge et 123 mineurs non accompagnés. Tiens, on nous avait pourtant assurés que les migrants étaient des familles fuyant les guerres et composées de petits génies qui allaient relancer l »économie européenne et sauver nos pensions…

C’est sur la promesse d’enrayer l’immigration qu’a été élu Matteo Salvini. Il respecte ses engagements, cela vaut d’être souligné. La colère des Italiens face aux migrants est due au fait que depuis 2013, plus de 600.000 « migrants » ont débarqué en Italie. Nous mettons le terme migrants entre guillemets, car la plupart des 600.000 d’entre eux entendent bien arrêter leur migration en terre italienne… où il n’y a pas de travail pour eux.

2. LES ONG, COMPLICES DES PASSEURS

Celui qui ne respecte pas le vote populaire, c’est le maire de Naples, Luigi Magistris, qui se dit prêt à accueillir les 629 personnes bloquées sur l’Aquarius. Pas étonnant, Magistris, ex-communiste, est le fondateur du Mouvement Orange (Movimento Arancione), qui regroupe d’anciens membres du parti Refondation Communiste, du Parti Communiste Italien et de la Fédération des Verts, plus rouges que jamais.

Le maire de Naples se sent appuyé par le Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR)  qui a lancé « un appel aux gouvernements concernés pour qu’ils autorisent le débarquement immédiat des centaines de personnes bloquées en Méditerranée depuis samedi« .

Autant décerner une Légion d’honneur aux passeurs, dont les ONG apparaissent comme les complices. Que S.O.S Méditerranée et son navire Aquarius viennent au secours de « migrants » jetés à la mer par les passeurs, personne ne le leur reprochera. Mais pourquoi les emmener en Europe ? Toutes ces personnes trouveraient un asile, musulman en plus, dans les pays du Golfe ou au Maghreb. Certes, le Maroc, la Tunisie et l’Algérie n’en veulent pas : peut-être serait-ce là un sujet qui devrait mobiliser les ONG dites « humanitaires » ?

3. LES JUGES NON-ELUS CONTRE LE CITOYEN EUROPEEN

Bien entendu, les ONG reçoivent l’appui des juges siégeant à la Cour Européenne des Droits de l’Homme. Des juges qui ne sont pas toujours des magistrats. Ce sont souvent des « experts » nommés par le politiquement correct. Un exemple : la Belge Françoise Tulkens qui, avocate de formation, a été la présidente de la LDH/Ligue des Droits de l’Homme (1996-1998), dont le président démissionnaire actuel n’est autre que le flamboyant Alexis Deswaef – tout un programme ! Mme Tulkens quitta la présidence de la LDH pour devenir juge à la Cour européenne des droits de l’homme (1998-2012). On imagine l’idéologie importée à la Cour par cette nomination.

C’est en 2013 que cette Cour décréta qu’il fallait laisser entrer en Europe tout candidat à la migration et, cette année encore, qu’il fallait permettre aux enfants isolés de moins de 18 ans de faire venir leurs familles ! Vous a-t-on jamais demandé votre avis sur ce sujet grave et déterminant pour l’avenir de vos enfants ? Plus que jamais s’impose la proposition du PARTI POPULAIRE de passer à l’élection démocratique des juges.

4. L’ETRANGE HERR VOGEL ET LES MILLIONS DE GEORGE SOROS

C’est en 2014 que Klaus Vogel, historien, chercheur au Max Planck Institute de Göttingen et accessoirement marin, décide de se consacrer au passage des « migrants » via la Méditerranée. Avec la Française Sophie Beau (ancienne chargée de communication chez Médecins sans Frontières et Médecins du Monde), il fonde S.O.S. Méditerranée et affrète le bateau Aquarius (9 mai 2015).

De son propre aveu, l’opération est ruineuse : l’affrètement de l’Aquarius coûte 11.000 euros par jour et l’association a besoin de 4 millions d’euros par an pour fonctionner (source : Libération). Il faut y ajouter les salaires de quelque 70 membres d’équipage.

D’où vient l’argent ? « De la générosité de 11.200 donateurs anonymes« , nous assure-t-on officiellement. Mais il faut creuser un peu plus profond. S.O.S. Méditerranée est présidée par un certain Francis Vallat. Inconnu du grand public, c’est pourtant une personnalité dans le domaine du transport maritime. Il fut, entre autres, vice-président de l’Agence européenne pour la sécurité maritime. Ce qui lui valut d’être décoré de la Légion d’honneur par le ministre communiste, Jean-Claude Gayssot. Le même Vallat a droit à une page entière de biographie sur le site de la Commission Européenne !

Quant à Klaus Vogel, il est le chouchou du lobby immigrationniste. Anne Hidalgo, la maire de Paris, tint à lui décerner la médaille Grand Vermeil, la plus haute distinction décernée par la ville de Paris…

S.O.S. Méditerranée est donc loin de l’image pieuse de « mouvement citoyen ». C’est une machine bien huilée, sachant utiliser la communication, la manipuler pour attendrir les coeurs sensibles et participant au grand programme de remplacement (des populations) en Europe.

Georges Soros (notre photo) n’est pas loin ? Certains ne manquent pas de relever des liens obscurs entre le milliardaire américain et des sympathisants de S.O.S Méditerranée.

Contre ces manoeuvres nuisibles pour les peuples d’Europe, le PARTI POPULAIRE apporte son appui total au ministre italien de l’Intérieur. L’heure est grave. Il s’agit de stopper non pas une immigration, mais une invasion de l’Europe. Bravo à ceux qui résistent !  

F.M.

Commentaires