Print Friendly, PDF & Email

Vous ne le savez sans doute pas : l’argent de vos impôts sert à subsidier Territoires de la Mémoire et Triangle rouge, deux organisations de la mouvance « antifasciste ». En réalité, il s’agit d’armes utilisées par les partis de gauche (qui les subsidient) pour museler toute voix dissidente – comme aux grandes heures du communisme en Union soviétique, à Cuba, au Venezuela, en Corée du Nord et autres « paradis de gauche ».

Les 20 permanents de Territoires de la Mémoire/Triangle rouge (on est riche dans les asbl !) s’agitent beaucoup. Ils tentent par tous les moyens (pression, menaces, etc) de faire taire les voix dissidentes, comme celle du PARTI POPULAIRE.

Une des ruses de ces gauchofascistes (explication de ce néologisme, plus bas) consiste à classer les dissidents dans la catégorie « extrême droite ». Ce faisant, pour le PARTI POPULAIRE, ils se tirent une balle dans le pied.

Nous avons consulté le site Triangle rouge, où nous avons trouvé un « glossaire liberticide« , dénonçant l’extrême droite. Surprise : le PARTI POPULAIRE n’entre dans aucune des définitions de ce glossaire. En d’autres termes, le PARTI POPULAIRE ne peut être classé à l’extrême droite !

1. En voici la démonstration. Nous reprenons ici la prose du site Triangle rouge : 

Glossaire liberticide : l’extrême droite

À travers l’Europe, les formations d’extrême droite ont tendance plus que toutes autres à revenir sans cesse sur certains concepts, certaines thèses, certains mots-clés et certaines idées qui menacent les libertés fondamentales et génèrent le repli sur soi. Découvrez ci-dessous une sélection non exhaustive de ces concepts et cliquez sur l’un d’eux pour découvrir ce qu’il cache.

Commentaires