Print Friendly, PDF & Email
Donald Trump vient de démolir en une seule phrase toute la politique de soumission de l’Europe, celle qui s’est installée depuis 1973… 44 ans de soumission !

Que s’est-il passé en 1973 ?

… « La réaction arabe face à l’intervention américaine ne se fait pas attendre. Les 16 et 17 octobre 1973, pendant la guerre du Kippour, les pays arabes membres de l’OPEP, alors réunis au Koweït, décident d’augmenter unilatéralement de 70 % le prix du baril de brut et une réduction mensuelle de 5 % de la production pétrolière jusqu’à évacuation des territoires occupés et reconnaissance des droits des Palestiniens.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

  • Le 20 octobre, Fayçal décide un embargo total sur les livraisons destinées aux États-Unis, puis aux Pays-Bas, États « qui soutiennent Israël » L’embargo lui-même sera levé que 5 mois plus tard mais la sanction économique reste.
Les revendications des pays arabes portent sur :
  • l’augmentation importante du prix du brut et plus précisément la quote-part de ce prix revenant aux « États producteurs » ;
  • le contrôle absolu des niveaux de la production afin de maintenir un prix « artificiellement » élevé du brut ;
  • la participation croissante, de la part de ces pays, aux opérations de production entraînant la disparition progressive du brut revenant aux sociétés concessionnaires (dit « brut de concession ») au profit du brut qui revient à l’« État hôte » (dit « brut de participation ») ;
  • le financement de la cause arabo-palestinienne et la reconnaissance d’un peuple palestinien jusqu’alors peu populaire en Europe : le ministre du Pétrole saoudien déclarait le 26 novembre 1973 à la télévision française dans l’émission Actuel 2 : « si vous ne changez pas votre politique [de soutien à Israël], l’Europe va souffrir ».

L’essayiste Alain Wagner évoque un accord signé à Barcelone la même année et imposant de ne pas chercher à assimiler les immigrants musulmans s’installant en Europe. L’affirmation provient toutefois de sites non mainstream et peut sembler liée à l’hypothèse Eurabia. »

Que s’est-il passé le 6 décembre 2017 ?

« Le président américain, Donald Trump, a annoncé, mercredi 6 décembre, que les Etats-Unis reconnaissaient désormais Jérusalem comme capitale »

Qu’ont fait les Pays arabes ?

  • Ils ont invectivé, ils ont gueulé, ils ont menacé, ils ont aboyé, ils ont injurié, ils ont maudit, ils ont même été jusqu’à se rouler par terre comme Abbas.
  • Erdogan, qui souhaitait au début, rompre tous liens diplomatiques et économiques avec Israël… s’est de suite ravisé !
  • 44 ans après, l’arme pétrolière n’est plus : aucun pays Arabo Musulman n’a brandi l’arme pétrolière.

L’arme pétrolière qui a soumis l’Europe pendant 44 ans est définitivement caduque.

Quel pays européen s’en rend compte ?… Ni la France, ni l’Allemagne, ni l’Angleterre, ni la Belgique, ni l’Italie, ni la Suède, etc. ni le Parlement européen ne s’en rendent compte.

Toutes ces grandes métropoles continuent à soutenir sans condition, les pays Arabo Musulmans. L’Europe n’en rate pas une pour condamner Israël et Donald Trump.

Donald Trump vient de leur démontrer qu’il n’y a plus aucun risque, qu’il n’y a plus rien à craindre, que l’arme pétrolière est obsolète. Puisqu’aucun pays Arabo Musulman ne l’utilise plus.

Européens, réveillez-vous !

Cessez de défendre l’indéfendable, cessez de vous prosterner et de vous soumettre.

L’arme pétrolière n’existe plus, les Arabo Musulmans ne peuvent plus s’en servir.

Magnifique déclaration de Donald Trump qui démontre encore une fois que l’Europe peut être sauvée.

Est-ce que l’Europe va saisir la balle au bond ?,… C’est encore moins sûr.

Source: https://www.dreuz.info/2017/12/14/une-seule-phrase-de-trump-a-expose-la-soumission-de-leurope-a-lislam/

Je remercie Sydney Touati pour son article : « Le Dieu de l’Or Noir est mort. »

Commentaires