Print Friendly, PDF & Email

Afin de rester dans la bonne humeur de fin d’année, voici un petit « best of » pas comme les autres. Il reprend quelques gros mensonges, émis pendant l’année 2018.

A tout seigneur, tout honneur, la puissante menterie de Charles Michel : « Les hausses de prix de l’électricité seront supportées par Engie« . Savait-il déjà que son gouvernement allait tomber ? En tout cas, le gouvernement « en affaires courantes » ne peut imposer une telle mesure. Ajoutons : et aucun être sensé non plus.

Notre photo montre Charles Michel, très menaçant envers Gérald Mestrallet, patron d’Engie. Pour plus de détails, cliquez ici.

Il s’y voit déjà, notre Elio ! Dès qu’il reviendra au pouvoir (ce dont il ne doute pas un instant), il rouvre la hotte du Père Noël et offre un demi-milliard. Il faudra toute l’adresse des ouvriers du Papa Noël pour les fabriquer, ces 500 millions. D’autant plus qu’Ecolo a fait la même promesse. Cela fera un milliard entier, tout rond, tout beau à distribuer. Les promesses n’engagent que ceux qui les croient…

Un autre prometteur de beaux jours. « Le consommateur ne paiera pas la facture des certificats verts« . Depuis, on a appris que cette gratuité coûterait la bagatelle de 2 milliards. Et le même Nollet vient d’annoncer qu’il exigera qu’un demi-milliard soit versé aux consommateurs. Il les trouvera sans doute sous les panneaux solaires ou dans le souffle créé par les éoliennes.

Encore un menteur de choc. Après avoir fait croire qu’il avait mis de l’ordre dans les finances belges, lorsqu’il était premier ministre (la dette de la Belgique est aujourd’hui de 435.846.860.543 euros), il veut nous faire croire que nos économies européennes ont besoin de migrants. L’ennui, c’est que les entreprises prennent leurs cliques et leurs claques et n’ont plus besoin de main d’oeuvre non-qualifiée. Ou alors, nous serons tous obligés de nous métamorphoser en serveurs chez MacDo.

Ci-dessous, un mensonge collectif. Celui des parlementaires et fonctionnaires européens. « Nos travail harassant justifie nos salaires élevés« . Le taux d’occupation du parlement européen (751 membres) est particulièrement faible. Quand aux fonctionnaires, ils se sont fait attribuer une pension à 50 ans, payée 9.000 euros par mois !

Et, pour terminer, le gros mensonge de Jean-Claude Juncker : « Je souffre de sciatique et je ne bois que du Spa citron ».

Une sciatique féroce et persistante. Et, en plus, les escaliers ne cessent de disparaître dès qu’il met le pied dessus.

Avec les collègues et amis, il a le baiser baveux et la tape amicale à vous décrocher une prothèse dentaire.

Lors du sommet de l’OTAN, à Bruxelles, les escaliers lui ont à nouveau joué un vilain tour. Et même le plancher s’est montré vache.

Il y eut beaucoup d’autres mensonges proférés par nos « élites », mais sauvegardons notre bonne humeur et conservons nos énergies pour mai 2019, le grand nettoyage. On appellera ça « La Grande Fripouille ».

D.K.

Commentaires