Print Friendly, PDF & Email

A l’initiative du MYOC (Make Your Own Choice), plateforme qui appelle les jeunes à s’intéresser à la politique, un duel a opposé Yasmine Dehaene-Modrikamen à Alexis Deswaef, chantre de l’enfumage pro-migration.

Deswaef a cru bon de lancer la grosse artillerie contre le Parti Populaire. Il croyait s’exprimer, comme d’habitude, devant un public acquis à sa cause. Il a dû déchanter.

Il a trouvé adversaire à sa taille. Yasmine Dehaene-Modrikamen a assené des arguments forts, vérifiés et vérifiables, basés sur des faits et des chiffres – et non pas sur des dogmes, comme c’était le cas pour Deswaef.

D’après les témoins, le débat tourna à la déroute du défenseur des migrants illégaux.

Voici le témoignage de Yasmine Dehaene-Modrikamen, seule femme à mener une liste pour les élections européennes (liste 7) :

« Je tiens à remercier le MYOC pour les débats organisés. J’ai participé au débat sur l’immigration. C’était un exercice intéressant.

Le fait d’avoir abordé le pacte de Marrakech était suffisant pour que M Deswaef me traite d’extrémiste et de représentante d’un parti d’extrême droite.

Quand nous avons commencé à parler des chiffres qui ne se trouvent jamais dans la presse francophone, il sembla soudainement avoir moins de répondant. Le Parti Populaire se prononce pour une immigration légale et choisie, mais contre tout ce qui va à l’encontre de la loi. 

Quand un enfant sur quatre vit sous le seuil de la pauvreté ;
Quand nos pensions sont parmi les plus basses de l’Union Européenne ;
Quand l’immigration extra-européenne représente 70% des allocataires sociaux en Belgique (90% à Bruxelles) ;
Quand la classe moyenne fond comme neige au soleil ;
Quand il n’y a plus d’argent pour les soins chez le dentiste ou le médecin ;
Quand une infirmière doit s’occuper de 11 patients, alors que la moyenne européenne est de 8 patients ;
Quand …

Il faut se dire qu’ouvrir nos portes toutes grandes à l’immigration illégale n’est pas la solution. Aidons ces populations à developper leurs pays et préoccupons-nous de la population sur notre territoire. »

Telle qu’elle est manigancée par les partis traditionnels, l’immigration à tout va provoque des drames sociaux. Yasmine Dehaene-Modrikamen veut porter une nouvelle politique européenne. Celle d’une Europe fraternelle, respectant la souveraineté de chacun de ses membres. Un retour aux idéaux européens des Pères fondateurs. Non à l’Europe des technocrates, des eurocrates, des lobbyistes, des dirigeants non-élus; C’est le 26 mai que notre avenir se décidera; Il est grand temps d’y réfléchir…

D.K.

 

Commentaires