Print Friendly

Paul Magnette s’avère décidément être une vraie nuisance pour les entreprises, pour le commerce, et singulièrement pour la Région wallonne et la Belgique. Après son cirque-bidon sur le traité commercial liant le Canada et l’Europe, le CETA (auquel pas une ligne n’a été modifiée), le voilà qui présente une « Déclaration de Namur » destinée aux responsables de la Commission européenne.

Magnette, qui est aussi professeur de Sciences politiques dans la faculté dont il sort à l’ULB (merci au PS), y tombe dans les pires travers du socialisme idéologique le plus insupportable.

Terminal conteneurs de Singapour - associé désormais à Rotterdam: la finalité du commerce, c'est le commerce!
Terminal conteneurs de Singapour – associé désormais à Rotterdam: la finalité du commerce, c’est le commerce! Les retombées économiques et sociales viennent ensuite, avec la richesse des échanges. 

Magnette veut utiliser le CETA pour changer les buts ultimes de tous les traités commerciaux et économiques. Il pose la question-clé: « à quoi sert le commerce? »

Et Magnette d’ajouter que le but ne peut être le commerce pour le commerce! Il faut se mettre comme but de tout traité commercial: le développement durable, la réduction des inégalités sociales ou la lutte contre le réchauffement climatique. Pour lui et les idéologues de gauche qui ont rédigé sa « Déclaration de Namur », « le commerce doit servir ces finalités ». C’est ridicule et nuisible!

Traduisons pour les ignares que sont les chefs d’entreprises, les entrepreneurs, les commerciaux, les inventeurs à la recherche d’un financement pour industrialiser leur découverte, les chercheurs appliqués qui passent à une phase industrielle: tous leurs efforts doivent d’abord servir à réduire les inégalités sociales ou à se battre contre la chimère du réchauffement changement climatique. Dixit Magnette, penseur en chambre…

Vous cherchez à vendre votre fromage de chêvre wallon au Canada? Ce ne sont pas vos ventes, votre croissance ou vos créations d’emplois qui ont de l’importance, mais bien que vos ouvriers et employés puissent passer aux 30 heures/semaine et que vous n’émettiez plus de CO2 du tout. Intégrez dans le prix de vente de vos fromages, le bouchon à mettre dans le c… de vos chêvres pour éviter qu’elles n’émettent du gaz méthane, très dangereux pour la planète. Au fait, pourquoi faire du fromage? Abandonnez plutôt le fromage et faites du tofu, sans émettre de CO2, SVP!

Le "politologue" Magnette est le parangon de la nuisance socialiste pour l'économie
Le « politologue » Magnette est le parangon de la nuisance socialiste pour l’économie. Il ne sait pas ce que c’est que le vrai travail et n’a jamais rien fait que dépenser l’argent généré par d’autres.

C’est la phase ultime de la connerie socialiste au travail. Et on retrouve comme alliés une série d’académiques en chambre ou de politicards, qui n’ont jamais connu la réalité de l’économie comme la connaissent les entrepreneurs ou les cadres d’entreprises 

Big brother est socialo-écolo-PTB. Il est presque là et ses thuriféraires s’appellent Paul Magnette, Thomas Piketty ou Philippe Maystadt (qu’est-ce que le « has been » démo-chrétien va faire dans cette galère?!)

L’ennemi, c’est le secteur privé et l’économie doit être planifiée: c’est ça la réalité des propositions du cumulard ministre-président-bourgmestre-de-Charleroi Paul Magnette. Tous les grands partenaires de l’Europe refuseront TOUT NET d’encore négocier des traités commerciaux avec des cons pareils. Tant pis pour nos exportateurs.

Courage, c’est la lutte finale, camarades!

C.T.

 

Commentaires