Print Friendly, PDF & Email

Alors que les honnêtes gens n’ont pas droit à la parole dans les médias, ces derniers ouvrent complaisamment leurs pages à ce qu’il faut bien appeler des forbans.

Voilà que Mayeur devient la star de ce printemps. Interviews en veux-tu-en-voilà dans toute la presse. La grande offensive d’enfumage (en vue du retour en politique de Mayeur) est lancée : dans Moustique, l’hebdomadaire de Stéphane Moreau, « Mayeur s’explique« . Vous verrez que dans peu de temps, le PS sera présenté comme un parangon de vertu !

Il ne regrette rien, il ne rembourse rien et, sous-entendu, il n’a rien à craindre de la justice. Dans un autre pays, il aurait déjà été mis en examen. En Belgique, rien. Et la presse se bouscule pour recueillir sa tchatche.

Il se dit « victime de règlements de comptes politiques« . Maintenant, il s’annonce « surendetté« . La prochaine fois, on le photographiera dans une file d’attente au Samusocial ? Il nous avait cependant été dit qu’il avait créé une société de consultance avec son fils… et avec quel argent ?

Les gens sont sans coeur. Il ne se trouvera pas une seule chaîne télé pour organiser un Mayeurthon permettant de renflouer le compte en banque d’Yvan et de payer le cadastre de sa résidence secondaire dans une station de ski française huppée ?

Suite au prochain numéro (de clown).

Commentaires