Print Friendly, PDF & Email

Seul Le Peuple s’était rendu à une réunion parlementaire concernant le drame des Kurdes, tant en Syrie qu’en Irak, en Iran et face à la Turquie. Les images ci-dessous montrent combien notre journal et Aldo Carcaci (PP – organisateur de la rencontre) avaient raison…

Afin, ville de Syrie réunissant une importante communauté kurde, est devenue le centre d’un génocide, accompli par des barbares turcs violant toutes les conventions internationales et orchestré par Erdogan dans l’indifférence et la complicité virtuelle de l’Union Européenne.

Quelle différence de traitements ! Au moindre incident à Gaza (territoire palestinien occupé par les Arabes), la représentante de l’Union européenne pour les Affaires étrangères, Federica Mogherini, entre en transe et en profite pour financer en sous- main les campagnes antisémites de boycott d’Israël. Avec l’argent des contribuables européens et sans leur demander leur avis…


Tandis que les femmes kurdes se battent courageusement contre les islamistes (elles nous ont aidé à nous débarrasser des islamistes de Daesh, en Syrie) et subissent les assauts barbares des Turcs, Mme Mogherini fraternise avec les ennemis iraniens des Kurdes. La voici, hilare, en compagnie de Javad Zarif, le ministre iranien des Affaires étrangères.

On se souviendra que Mme Mogherini affiche fièrement son amitié pour le terroriste Arafat. Comme elle n’a pas été élue au poste qu’elle occupe, les Kurdes ne doivent rien attendre de la Commission européenne.

Preuve de plus que la Commission Européenne n’aidera pas les Kurdes, cette photo de Federica Mogherini, commissaire européenne non-élue, en compagnie de Yasser Arafat, le terroriste « palestinien » au côté duquel elle n’affiche pas la mine pincée arborée lorsqu’elle se trouve en compagnie d’un diplomate israélien.

Si donc les Européens veulent prendre en charge leur dignité et aider le peuple kurde, il se révèle indispensable de ne plus voter pour les partis qui nous ont procuré des Barroso, Juncker et Mogherini. 

Y.B.

 

Commentaires