Print Friendly, PDF & Email

Un avion privé à 60 millions de dollars… Parce que le Président Trump a réduit l’aide des Etats-Unis à l’Agence de l’ONU pour les réfugiés de Palestine, l’Europe a voulu faire son malin et s’est fait forte de compenser les 360 millions manquants. Et le gouvernement belge, par la voix de Charles Michel (MR), a généreusement offert notre argent (19 millions !) à cet pantalonnade. Il s’agissait d’empêcher que les « Palestiniens » ne meurent de faim, nous disait la propagande. Leur président, Mahmoud Abbas, a tout de suite trouvé quoi faire avec cette manne : un avion de super-luxe (notre photo), à son usage personnel. Coût : 60 millions de dollars – une somme qui permettrait à 10.000 Belges de recevoir une pension décente pendant 2 ans !

Grande illusion entretenue par les élites bien-pensantes, la question « palestinienne » n’en finit pas d’accumuler les mensonges, les manipulations médiatiques et les appels au bon coeur des gogos.

Nous ne pouvons pas croire que Charles Michel, le premier ministre belge, ne sait pas quelle est la vérité sur cette question. Il ne doit pas ignorer que les 600 milliards, offerts par la communauté internationale aux Arabes occupants de la Palestine, depuis 1949, ont été planqués dans des comptes en banque dans les paradis fiscaux.

Nos 19 millions de l’aide aux « réfugiés » servent à imprimer des livres « scolaires » contenant des mensonges sur l’Histoire du monde et des incitations à tuer les Juifs et ceux qui ne s’aplatissant pas devant « l’Autorité palestinienne ».

Nos 19 millions de l’aide aux « réfugiés » servent à organiser des « centres de formation » où les enfants apprennent à se servir d’armes de guerre, à devenir des terroristes et des bombes vivantes.

Nos 19 millions de l’aide aux « réfugiés » servent à donner des « pensions » spéciales aux familles des terroristes, morts pendant leur « mission ».

Nos 19 millions de l’aide aux « réfugiés » servent à persécuter et supprimer les derniers Chrétiens, présents sur les territoires occupés par les Arabes.

Rappelons que ces « réfugiés » sont les descendants d’Arabes, occupants de la Palestine juive. Selon les conventions internationales, le statut de réfugié n’est pas transmissible de génération en génération. Les trois-quarts des « réfugiés » de 1948 avaient été incités par la Ligue arabe à quitter leurs habitations, le temps que les armées arabes liquident les Juifs ou les rejettent à la mer, selon l’élégante formule du mufti de Jerusalem. La ligue arabe a perdu la guerre. Les Arabes occupants de la Palestine ne purent rentrer chez eux, comme promis par leurs coreligionnaires !

Il est donc superflu d’aider ces faux réfugiés. Et certainement pas de capter l’argent du contribuable belge pour permettre des chefs mafieux de s’offrir des luxueux avions privés !

F.M.

Commentaires