Print Friendly, PDF & Email

Les images se passent de tout commentaire. Le flashmob a été tourné dans un supermarché sud-africain où des membres d’une chorale gospel, habillés tels des employés du magasin, ont interprété Asimbonanga. La chanson de Johnny Clegg avait été rédigée pendant l’incarcération du dirigeant de l’ANC et est vite apparue comme un hymne contre l’apartheid. Le refrain peut-être traduit du zoulou comme ceci : « Nous ne l’avons pas vu. Nous n’avons pas vu Mandela. Là où il est. Là où il est prisonnier. » La grâce et la beauté émanent souvent du peuple. Bien loin de la prestation des chefs d’Etat, des ministres ou de notre délégation pléthorique surjouant les bons sentiments, sans classe, ni dignité.

G.B.

 

Commentaires