Print Friendly, PDF & Email

Par la démission de Marie Nagy des instances d’Ecolo, dégoûtée de voir son parti de plus en plus soumis aux diktats des islamistes, le public avait appris que les Verts n’étaient pas que les caniches du PS : ils sont complaisants envers l’islam radical. Pour ceux qui en doutaient encore, voici un document qui vaut son pesant de halal vert. 

De piètre qualité, la photo n’en est pas moins parlante. Elle présente Meyrem Almaci, la présidente d’origine turque de Groen, le parti frère d’Ecolo, en régions flamande et bruxelloise. On la voit tendrement enlacée par Abou Jahjah, l’agitateur islamiste qui a créé un nouveau parti, Be.one, à très forte couleur islamique, après avoir fondé successivement La Ligue arabe européenne, Resist et le Parti démocratique musulman.

Ce sinistre palmarès n’empêcha pas Jahjah de se retrouver hébergé par le quotidien De Standaard, dans lequel il tint une tribune qu’il dut abandonner, en 2017, face à l’indignation des lecteurs d’un journal qui affichait naguère la devise Alles voor Vlaanderen, Vlaanderen voor Kristus (AVV/VVK : tout pour la Flandre, la Flandre pour le Christ). Il avait soutenu que le meurtre de quatre soldats israéliens par des terroristes palestiniens ne pouvait être qualifié d’acte terroriste !

On rappellera qu’en 2010, l’Ecolo Zoé Genot (notre photo), députée bruxelloise, avait milité pour le retour en Belgique d’Oussama Atar, l’organisateur des attentats terroristes de Paris (novembre 2015) et de Zaventem (mars 2016).

Inutile d’ajouter que Jahjah, dangereux activiste islamiste, n’a jamais été dénoncé, ni par la Ligue des Droits de l’Homme, ni par le MRAX, ni par la bien-pensance qui en fit son héros. A peine si elle tique lorsque l’on rappelle qu’Abu Jahjah, présent au Liban, se disait proche du Hezbollah, organisation terroriste dénoncée par les instances internationales.

C’est donc avec cet individu que fraternise Meyrem Almaci, présidente de Groen – et elle y  prend manifestement plaisir. Aucun membre d’Ecolo n’a exprimé de réserves à l’égard de cette fraternisation plus que douteuse et sulfureuse.

Au moins les citoyens, tentés par le discours mensongers d’Ecolo auront été prévenus. Voter Ecolo, c’est comme voter pour la liste Islam : les résultats pour la Belgique seront désastreux. 

A.D.

Commentaires