Print Friendly, PDF & Email

12 syndicalistes de la FGTB Liège-Huy-Waremme ont été entretenir leur bronzage à Cuba. Dont coût : 15.000 euros ! Les affiliés auront été heureux d’apprendre à quoi servent leurs belles cotisations !

Pour Geoffrey Goblet (fils de Marc !), tout cela est normal. Sans doute verts de jalousie de la belle vie des syndicalistes rouges, les camarades de la CSC ont annoncé une grève des services publics pour le 30 avril. Un lundi. Juste avant le mardi 1er mai, si nos calculs sont exacts. Un bon grand long week-end en perspective. Des syndicalistes contents, ainsi que les fonctionnaires, la catégorie sociale la moins à plaindre : sécurité d’emploi, horaires très flexibles, primes, progression salariale assurée, pension non négligeable, etc.

Ce n’est pas la première fois que la FGTB s’envole en « voyage d’étude » à Cuba. Un permanent liégeois nous raconte : « Ils se bousculent pour s’inscrire à des « voyages de formation ». Le prétexte, c’est de donner des leçons de syndicalisme à des Cubains. Mais il y a deux problèmes : aucun de ces syndicalistes ne maîtrise l’espagnol et les réalités cubaines, dans le domaine du travail, sont très différentes de ce que nous vivons en Belgique. Qu’avons-nous donc à leur apprendre ? »

Les informations sur ces voyages d’agrément proviennent des autres régionales de la FGTB. Et pour cause : les voyages sont réservés aux Liégeois et, plus précisément, à l’entourage de la famille Goblet. Car dans les syndicats comme en politique, le népotisme fonctionne à plein. Les « fils et les filles de » gardent jalousement l’héritage de papa. Tant le fils Goblet que ses compagnons de voyage n’ont pas ou guère oeuvré dans le monde du travail. Aucun n’a connu les affres d’un licenciement, d’une fermeture d’entreprise… autrement que par les vraies victimes leur en ont raconté.

LES SYNDICATS SONT DEVENUS DES FORTERESSES QUI NE PROTEGENT PLUS QUE LEURS PROPRES INTERETS.

L’ennui, c’est que personne ne peut exposer les résultats de ces « voyages de formation ». Un citoyen lambda pourrait croire que Cuba n’est pas le lieu le moins syndiqué au monde. Depuis la prise de pouvoir par Fidel Castro, voici une soixantaine d’années, les syndicats cubains ont eu le temps d’apprendre leur métier… Dans le cas de la FGTB, on saura seulement que la sauterie a coûté 15.000 euros – et encore, a-t-il fallu une fuite pour que soit dévoilée l’existence de ce petit déplacement qui se voulait très discret.

Osons la question : à quoi un voyage à Cuba peut-il bien servir aux intérêts des travailleurs belges ? Les licenciés de Caterpillar, de Carrefour et autres attendent une réponse.

Quant à la grève du 30 avril, elle gâchera le week-end des gens qui travaillent et n’ont pas besoin de syndicats pour remplir leurs tâches et gagner honnêtement leur vie. Cette grève va-t-elle perturber la circulation des transports en commun et singulièrement les chemins de fer ? Sans doute – sauf le 1er mai où la SNCB prévoit des trains spéciaux pour acheminer les « camarades » vers les lieux de rassemblement habituels, où officieront, comme c’est étrange, les ténors du PS.

Les syndicats, toutes couleurs confondues, sont bien devenus des forteresses, tenues par des barons accrochés à leur pouvoir. Du reste, ils semblent très attirés par les plages de sable fin – jamais de « voyages d’étude » à Marchiennes-au-Pont, où les syndicalistes pourraient étudier tous les échecs passés.

Et la CSC planque ses millions d’euros dans des paradis fiscaux, au bord des plages des îles Caraïbes, un paysage tout de même plus inspirant que les environs de Mourmansk et ses bureaux du KGB désaffectés. Ah ! Comme on aurait aimé entendre que les millions de la CSC auraient servi à rembourser les épargnants grugés d’Arco…

Se dissimulant derrière un passé glorieux, les syndicats d’aujourd’hui forment un état dans l’Etat et ne représentent plus que les intérêts des syndicalistes.

Le programme social du PARTI POPULAIRE est moderne, soucieux des gens et des vrais problèmes qui les assaillent : impôts de plus en plus insupportables, fins de mois difficiles, cout de la vie, pensions, etc.

D.K.

Commentaires