Print Friendly, PDF & Email

La canicule actuelle fait bien des dégâts : santé, desydratation, récoltes brûlées, incendies de for^pets et… ramollissement de la cervelle chez les « experts » issus de la bien-pensance.

Rassurez-vous : après des pics de température, tout redeviendra normal chez nous, comme l’indiquent ces prévisions de l’Institut Royal Météorologique (IRM) ci-dessus.

Parce qu’il n’adhère pas aveuglément à la nouvelle religion « climat », Le Peuple a été souvent taxé de « climatosceptique » par les bien-pensants. Ne vous y trompez pas : nous ne sommes pas climatosceptiques, mais bien expertosceptiques.

Ces deux prises d’écran (télévision allemande ARD) sont intéressantes à au moins deux titres. Elles montrent qu’en l’été 2009, la chaleur intense s’installait déjà. Mais alors que cette canicule dr voyait signalée par un décor vert et d’un soleil éclatant, dix ans plus tard, en 2019, tout passe au rouge !

Il s’agit bien d’installer la peur chez les gens, de leur faire avaler les couleuvres du « réchauffement climatique ». Le tout est de savoir pourquoi.

De gros intérêts financiers 

On en revient toujours à Greta Thunberg. Même si elle est reçue au parlement français ; même si l’université de Mons, sous l’impulsion du socialiste Philippe Mettens (PS), la gratifie d’un titre de docteur honoris causa ; même si elle est proposée pour le Prix Nobel de lia Paix, il n’en reste pas moins que les gesticulations de cette écolière suédoise font l’objet d’une énorme manipulation.

La photo ci-dessus indique la présence presque constante d’une certaine Luisa-Marie Neubauer. Pas n’importe qui : elle fait partie de la One Foundation, une organisation financée, entre autres, par Bill et Melissa Gates et, tiens, tiens, George Soros.

De là à soupçonner que derrière cette religion « climat » se terrent des intérêts financiers considérables, il n’y a qu’un pas. Quels intérêts ? Ceux de la « nouvelle économie verte », chère à Ecolo et à tous les politiciens avides de détourner notre attention des vrais problèmes : endettement colossal des budgets des Etats, exploitation esclavagiste des continents africain, asiatique et sud-américains, etc.

L’urgence de créer de nouveaux impôts et taxes

Pour ne prendre que l’exemple de la Belgique, le déficit, toujours plus profond, jamais résorbé, du budget montre bien que de nouveaux prélèvements sur les avoirs des citoyens deviennent inévitables.

Problème : avec une imposition de plus de 51 %, difficile de demander des efforts supplémentaires aux contribuables; Il faut donc faire preuve d’imagination. Les nouveaux impôts « verts » représentent un cadeau du ciel !

En voici deux preuves :

Et quand la soumission à la religion « climat » aboutit à traquer les véhicules à essence ou diesel, cela fait un énorme manque à gagner fiscal… qu’il faudra bien remplacer par des impôts, taxes et amendes « verts ».


Experts ? Méfiance ! 

Les « experts » en climatologie passent pour aussi infaillibles que les cardinaux et évêques du Moyen Age. Trop d’experts « climat » émargent aux budgets de sociétés « vertes », fabriquant des éoliennes, des panneaux solaires, voitures électriques, etc.

Hé, oui. Comme ce fut le cas de la cigarette, dont les « experts » nous affirmaient que le tabac ne présentait aucun danger pour la santé. Comme c’est le cas de ces « experts » payés par Monsanto pour absoudre le glyphosate et les pesticides de toute influence sur la santé des êtres vivants et la survie des sols, certains « experts climat » voient leurs « recherches » grassement rémunérées par des investisseurs dans le capitalisme vert.

Pas étonnant, dès lors, que les « experts » se prennent les pieds dans le tapis nuageux : alors que certains nous annoncent la fin de l’humanité, en 2100 (ils l’avaient déjà prédite pour l’an 2000), d’autres nous annoncent une période glaciaire dès 2030 !

Les canicules n’ont rien d’exceptionnel

Voici un florilège d’informations, basées sur des faits historiques :

Au début du 20ème siècle, les épisodes caniculaires n’étaient pas rares et se révélaient particulièrement meurtriers :

Et si l’on remonte dans l’histoire, l’affirmation du Soir « les températures les plus hautes du millénaire » (il y’a peu, c’était encore « depuis 2.000 ans » !) se révèle une grosse désinformation :


L’inefficacité politicienne

Face à une réel problème de pollution des sols, des océans, des rivières, des montagnes et de l’air, le monde politique ne peut qu’afficher son incompétence. Preuve ci-dessous. Au moment où l’on s’accorde pour adopter une évidence (la végétalisation des villes, entre autres) :

l’Allemagne ne trouve rien de mieux qu’abattre une forêt de 12.000 ans pour permettre l’agrandissement d’une mine de charbon. En cause : l’abandon forcené du nucléaire pour revenir à des centrales au charbon. Merci, Ecolo, de ne nous avoir imposé l’imposture de l’énergie atomique « dangereuse » !

Un monde politique, incapable de manier la langue française, comme le prouve cette invitation à se déshydrater, au moment où l’hydratation est de rigueur…

Que cela ne vous empêche pas de respecter les précautions élémentaires pendant cette canicule. Ne gâchez pas vos vacances ! 

D.K.

Commentaires