9.1 C
bruxelles
Yvan Mayeur ne fera pas enlever la fresque montrant un égorgement, à la porte de Flandre. La charia sera bientôt d'application à Bruxelles...

Yvan Mayeur, la sangsue rouge

11705
Print Friendly, PDF & Email
Près de 27.000 EUR brut par mois, c’est ce qu’a touché Yvan Mayeur pendant près de 2 ans et demi, entre juin 2014 et novembre 2016, si – comme l’a fait l’Echo – on additionne sa « prime de sortie parlementaire » (9.812 EUR) après 15 ans de bons et loyaux services au PS, ses émoluments de bourgmestre (10.788 euros brut), ses rémunérations pour ses autres mandats (4.700 euros brut à Vivaqua et 1.575 euros brut au Samusocial). On devrait dire « in memoriam » puisque ce grand homme vient de démissionner du PS, avant qu’on ne le démissionne…
Daniel Ducarme (MR), père de Denis Ducarme était deux fois ministre. Il rentrait deux fois les mêmes notes de frais, mais ça ne suffisait pas…

L’ex-bourgmestre de Bruxelles a bien sûr empoché ces sommes « au nom des travailleurs », en faisant la leçon à tout le monde. Et on n’a pas le détail de ses « notes de frais », restaurants, déplacements et autres.

Il est certain qu’il en avait, et il est fort possible que  -comme feu Daniel Ducarme (MR) ou le bourgmestre de Chapelle lez Herlaimont Richard Carlier (président de la fédération socialiste de Charleroi – scandale de l’IOS), il ait rentré les mêmes notes de frais 3 ou 4 fois dans chacune des officines où il était sensé être « actif ».

Richard Carlier (PS) avait lui au moins 5 casquettes. Il rentrait donc 4 ou 5 fois les mêmes notes de frais. Ingénieux

Attention, il n’y avait rien d’illégal, donc. Ce parachute doré des parlementaires sortants a été raboté aujourd’hui.

Mais ces sommes sont inconvenantes, particulièrement quand on considère la nuisance qu’aura été Yvan Mayeur pour la ville de Bruxelles, ses commerces, ses restaurants, et tous les gens qui travaillent et doivent contourner comme ils le peuvent le piétonnier imbécile, qui sera sans doute maintenu dans un premier temps par le successeur de Mayeur au maïorat, avant de s’en dégager discrètement…

Des politiques de cette espèce, délivrez-nous seigneur!

C.T.

 

Commentaires

 
1K Partages
Partagez1K
Tweetez
Partagez
+1
E-mail