Print Friendly, PDF & Email

Nouvel élément dans la lasagne pourrie du dossier de Zaventem et des nuisances dangereuses que l’aéroport occasionne pour la population de Bruxelles et sa périphérie. Un groupe d’habitants très éprouvés par le survol à basse altitude des avions à l’atterrissage sur la piste 01 (celle qui permet le survol de Waterloo, La Hulpe, le ring, puis les communes de Woluwé 1 et 2, et de Kraainem notamment) viennent de gagner contre l’Etat belge. Ils sont bien des victimes et seront indemnisés! Quand et de combien, impossible de le savoir.

L’aéroport de Zaventem est bien trop près de la ville, mais les Bruxellois n’ont strictement rien à dire quant à leur survol…

L’aéroport est trop près de la ville, c’est une évidence. Toutes les capitales européennes ont construit un deuxième aéroport, plus moderne et plus loin des villes, il y a 20 ans et plus. Roissy a dégagé Orly. En Suède, Arlanda a soulagé Bromma, à Berlin, etc…

Pas en Belgique! Nous sommes trop occupés à nos stupidités communautaires et la réforme de l’état concoctée par le professeur Perin dans les années 70, a fait en sorte que le problème des nuisances de l’aéroport est strictement INSOLUBLE, entre les 3 régions et l’état fédéral. Pourquoi? Parce qu’il n’y a pas de hiérarchie, pas d’autorité qui peut décider in fine. Tout le monde est sur le même pied. La stupidité des institutions belges à l’état pur! Les Bruxellois et les Wallons sont survolés, mais l’aéroport est en Flandre: in-so-lu-ble.

Le Peuple et le Parti Populaire sont partisans de la construction d’un nouvel aéroport à 40 km de la ville à l’Est ou à l’Ouest. Dans l’immédiat, les riverains font de la guerilla juridique. Ils viennent de gagner une belle manche!

Le groupe « Piste 01, ça suffit! Asbl » se réjouit de la condamnation de l’Etat belge dans le dossier de l’usage abusif de la piste 01 (en appel). Voilà plus de 13 ans que les règles du jeu ont été modifiées sans prendre garde, sans étude d’incidence et sans se soucier du bien-être des riverains. En 2003, le Ministre de l’époque a volontairement modifié le système de sélection des pistes pour réduire les nuisances sur le Noordrand (périphérie flamande) en déplaçant les nuisances vers le Sud de Bruxelles et le Brabant Wallon.

En 2011, l’Etat avait été condamné mais s’était pourvu en appel: un non-sens quand on sait que des populations souffrent terriblement. L’Etat est donc davantage préoccupé à défendre des intérêts particuliers plutôt que l’intérêt de milliers de personnes.

Depuis 2003, l’usage de la piste 01 a été multiplié par 3 avec en moyenne ces dernières années plus de 90 jours d’utilisation de cette piste et parfois, durant 10 jours d’affilée. Alors qu’avant, la piste était utilisée de temps en temps, quelques heures seulement par jour, elle est aujourd’hui utilisée de manière intensive nuits et jours par plus de 300 avions/jour.

Cette condamnation n’est que l’arbre qui cache la forêt, en effet, la juge ordonne la réouverture des débats pour la période postérieure à 2011. Nous avons toutes les preuves nécessaire pour démontrer que non seulement, et contrairement à ce que le cabinet Bellot prétend ce jour dans la presse, il ne s’agit pas d’histoire ancienne, mais bien de manipulations graves et actuelles qui ruinent la santé des riverains.

Monsieur Bellot l’a lui même dit à plusieurs reprises : « il faut clarifier les normes de vent » et « réaliser un audit des procédures de Belgocontrol » tant l’usage de la piste 01 est problématique. Il l’a d’ailleurs promis devant le parlement.

François Bellot (MR), le « nouveau » ministre du survol, a une bonne idée: on va faire des audits et des études de plus!

Piste 01, ça suffit ! Asbl et UBCNA-BUTV Asbl ont mis ce jour le Ministre Bellot en demeure de faire respecter l’instruction du 15 mars 2012 qui doit amener à une réduction drastique de l’usage de la piste 01.

Par au-dessus ou par en-dessous, Fremault (CDH) ne peut rien faire: prétendre le contraire, c’est se moquer des gens

D’autre part, les actions en cessation introduites par la Région de Bruxelles-Capitale contre la Région flamande, débutent cette semaine en séance. N’attendons pas grand’chose de ces gesticulations et postures cyniques des politiques. Madame Fremault, Ministre bruxelloise du Logement, de la Qualité de vie, de l’Environnement, de l’Énergie, de l’Aide aux personnes, etc… ne peut rien contre la Flandre, elle le sait et tout le monde fait semblant. Lamentable!

Ce sont des populations qui ont choisi de vivre à un endroit où il n’y avait pas de survol, qui sont les victimes de ces politiques. Ces derniers savent pertinemment qu’ils ne peuvent régler le problème. Une bonne idée: si on faisait une « nouvelle étude »?

L.R.

 

 

Commentaires